mercredi 18 septembre 2013

Ainsi parlait l'homme sage


Ainsi parlait l’homme sage


“Quand nous serons revenus de nos passions d’images 
et de l’amour commun de la chose bien faite

quand nous aurons passé le temps où le temps compte
plus que le temps que l’on passe à vivre

quand nous aurons dépassé le réel et tout le matériel
qui envahit  nos vies et  détruit la tendresse et l’ amitié

nous pourrons enfin vivre et vivre encore nos rêves”



Le goéland, dans une autre vie se racontait ses voyages
et la rencontre avec l’enfant blond
qui dessinait  des moutons sur le sable

Venant de cette vie d’avant, il sentait la chaleur des épaules
la douceur de la poitrine où il aimait à se reposer

et le son de la guitare, posée sur les jambes nues



“Quand nous saurons qu’il nous faut regarder vers le ciel 
pour voir les étoiles et que la plus brillante
n’est pas forcement la plus belle

quand nous saurons que les hommes ne font que passer
et que souvent ils continuent de vivre
dans ce qu’ils ont laissé, s’ils ont pris le temps de construire

nous pourrons alors  nous inventer d’autre rêves



Le goéland,dans une autre vie se réinventait des voyages
et sa recherche du bonheur dans les mots 
d’un vieil indien autour d’un feu de camp

Venant de cette vie d’avant, il piquait vers le pont
du grand voilier blanc où il savait trouver cet impossible amour

poitrine offerte aux  rayons du soleil




“ Si nous savons que nos vies sont à jamais unies
qu’elles le seront encore au delà de la mort
quand nous avons créé, avec amour, l’unité

si nous savons nos corps, notre cœur et nos âmes
tendus vers l’autre avec force et tendresse
noyées dans le même regard

nous verrons  nos vies se confondre à nos rêves”


Le goéland , dans une autre vie revivait ses voyages
et les moments passés en quête de l’amour
auprés d’un esquimau assis sur la banquise

venant d’une autre vie il  réchauffait son corps
dans la  douce chevelure  brillante et ondulée

encadrant son visage et caressant le cou



“ Quand nous serons revenus de nos passions d’images
et que le temps qu’on a cru perdu
nous aura servi à mieux  nous connaître

pour vivre encore , ensemble, après le grand passage
et continuer de bâtir un indéfinissable amour

Alors nous continuerons de vivre et d’accomplir nos rêves”



Ainsi parlait l’homme sage
à celle qu’il aimait
au moment de la quitter