jeudi 24 octobre 2013

Mon choix d'amour, mon choix de vie


Mon choix de vie,
Mon choix d’amour

Le fleuve coule des jours tranquilles,
Au delà des joncs, loin de la ville
Ton visage sort de l’eau
Comme une icône, comme un vaisseau

Mon choix de vie,
Mon choix d’amour

Les arbres couchent des feuilles d’automne, 
Leurs long bras secs s’abandonnent
Sur ton visage qui s’auréole
Et tombent les feuilles en farandoles.

Mon choix de vie,
Mon choix d’amour

En haut de ces montagnes, tournent les oiseaux,
Ton visage au sommet, la-bas, tout en haut
Me regarde et sourit
Tu es icône, ma fleur de vie

Mon choix de vie,
Mon choix d’amour

Et la mer m'entrouvre ses vagues
Tu m’accueilles au port, quand je perds pied, quand je divague
Sorti des embruns s’éclabousse ton visage
Une bruine d’automne enrobe ton image

Mon choix de vie,
Mon choix d’amour