dimanche 15 mars 2015

À paraitre plus tard dans "Ton Absence"

J'ai écrit ce texte aujourd'hui, journée difficile c'est l'anniversaire de Chantal ,
cela fait aussi exactement 3 mois qu'elle est partie vers un ailleurs, dans la lumière
j'ai senti sa présence toute la journée ou bien je me suis accroché à sa présence
dans les étoiles, dans ces étoiles qui continuent de nous montrer la route.

Je vous le livre ce soir:

Alors, tu vois

Tu vois, ma vie, je roule, j'écris, je pleure aussi
Qui a eu le droit de nous faire ça ?
Qui a eu le droit de nous priver
De mon bonheur de vie
de son bonheur de vivre encore ?
De la joie des petits enfants de se blottir dans ses bras ?

Alors tu vois, je roule, j'écris, je pleure aussi
Il me reste le temps à passer
Sur la route à penser, à rouler
À dépenser la force physique que j'avais
pour lui permettre de continuer d'être
Avec moi, près de moi, totalement en moi.

Alors tu vois j'écris, je roule, je pleure aussi,
Je parle aux feuilles blanches, aux amis
C'est ce qui me reste, noircir ces feuilles
de l'encre de mes pensées
Où je lui dis combien je l'aime
Combien je sais qu'elle m'a aimé.

Alors, tu vois je pleure, je roule, j'écris beaucoup
Je pleure sur le temps que j'ai eu
Sur le temps qui m'a manqué, sur celui que je n'aurai jamais plus.

Alors tu vois, je roule à l'épuisement du corps
J'écris à l'épuisement de l'âme et des pensées
Je pleure à l'épuisement des larmes…
…Qui reviennent chaque jour.


15 03 2015