dimanche 15 novembre 2015

La grandeur du silence

Texte écrit à la suite des évènements terrible de Paris du 13 Novembre 2015

Le silence de tous ceux qui ne parleront plus et avec qui nous ne pourrons plus échanger en paroles, se réconforter, dire des mots,
Le silence de tous ceux dont nous n'aurons plus aux oreilles le son de la voix…

La grandeur du silence

Si tu savais la longueur du silence
Qui ne se peut meubler
Qu' un peu de poésie
Que je ne peux habiller
Que de rimes de vie.

Si tu savais la beauté du silence
Qui ne peut que se voir
Dans l'éclat des montagnes
À la rougeur du soir
Aux calmes des campagnes.

Si tu savais le poids de ce silence
Que je porte aux épaules
Qui brise ma silhouette
Comme ceux dans leurs geôles
Oubliés des poètes.

Si tu savais l'amour de ce silence
Que tu me laisses au cœur.
C'est tout ce qui me reste
Comme un petit bonheur
Ou presque un dernier geste.

Si tu savais, tu deviens mon silence
Qui se place en mes mots
Dont mes phrases respirent
Et que je mets au chaud
Lorsque mon corps chavire

Si tu le savais, si tu savais le silence
Que je ne peux meubler
Que par la poésie
Si tu savais, si tu le savais, mon silence
Qui est déshabillé
De la musique de ta vie


Hga 15 11 2015