samedi 21 novembre 2015

Sur la branche de l'arbre







Sur la branche de l’arbre


Sur la branche de l’arbre, je mettrai ta photo,
Des gouttes de pluie caressent mon visage
Je vois bien accrochée le reflet d’une image
Sur un papier glacé qui me sourit trop tôt
Avant de s’en aller vers d’autres paysages.

Et ces gouttes de pluie, ces rafales de vent
Qui froncent mes sourcils et me frappent le front
Déshabillent cet arbre qui ne devient que tronc
Qui n’a plus l’air d’un arbre, et n’est que trou béant
Et c’est mon avenir fuyant vers l’horizon.

Je mettrai ta photo sur la branche de l’arbre
Qui repose en hiver comme toi maintenant
Les feuilles reviendront aux lueurs du printemps
L’habilleront de vert, lumières aux  candélabres
Luminant ton portrait qui  s’éclaire sous le vent.

Cette goutte de vent, la rafale de pluie
La tempête au visage et la larme en mon cœur
Se fracassent sur mon arbre qui résiste sans peur
Forgé par ton amour au delà de ta vie
Et qui me tient debout, tous les jours, à chaque heure.

Sur la branche de l’arbre, comme la liberté
Moi, j’écrirai ton nom, tous les jours, sans répit
Pour te dire ma tendresse et mon amour, et puis
Tout ce qui était nous, ta grandeur, ma fierté
De marcher côte à côte sur ta trop courte vie.

Sur cet arbre, la pluie va briller ta photo
En mouillant mon visage qui te regarde encore.
Vois, ma main te caresse en dessinant ton corps
Fusain sur l’horizon, violon allegretto
De notre "symphovie" vécue en plein accord.

Sur la branche de l’arbre, je mettrai ta photo.


Hga

21 novembre 2015