vendredi 19 janvier 2018

L'Ile Rousse



L'ile rousse




Tu vois, le soleil à l'Ile Rousse,
On se croirait aux Sanguinaires
Avec un peu d'imaginaire,
C'est l'amour du pays qui me pousse.
Je crois entendre un chant,
L'écho d'une voix qui m'appelle
Et cette musique que j'entends
C'est un oiseau qui vient du ciel.

À l'Ile rousse, le clapotis
Caresse la coque des bateaux,
Je vais plonger mes mains dans l'eau,
Sentir le vent qui me frémit,
Je crois encore voir une voile
Qui me bouscule et qui m'appelle
Et ce clapotis qui s'étoile
C'est une voix qui vient du ciel.

Le bois flotté de l'Ile Rousse,
Souvenirs au gré des vagues,
Et les nuages au creux de l'âme,
Une voile que le vent pousse,
Je crois encore voir un visage
Qui me sourit et qui m'interpelle,
Image au creux de mes nuages,
C'est mon amour qui vient du ciel

©hga2018/01/19


Aucun commentaire:

Publier un commentaire